Faisceau Hertzien et déploiement du Très haut débit en France : un remède à la démobilisation?

Faisceau Hertzien et déploiement du Très haut débit en France : un remède à la démobilisation?

09:08 02 juillet in Technologie FH, Très Haut Débit

Malgré la bonne volonté affichée du ministre Arnaud Montebourg le 13 mai dernier à l’Avicca, il semble que l’ambition du très haut débit sur tout le territoire en 2022 soit un vœu pieux.

« La machine est partie maintenant, comme pour la victoire de l’équipe de France à la Coupe du Monde, nous devons y croire. Mais comme pour le football, ce sera la victoire de toute une équipe, Etat, collectivités et entreprises privées », répète inlassablement Gilles Quinquenel  vice-président de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies FNCCR, de l’Avicca et du conseil général de la Manche à chaque prise de parole publique.

Mais, ajoute-t-il, « la confiance n’exclut pas une certaine méfiance ».

Ce chantier d’infrastructures, souvent comparé à l’électrification du pays, est victime de l’alternance sans fin de périodes de démarrage, de stagnation puis de redémarrage depuis son lancement en 2010.

Pour tout dire, l’équilibre temporairement retrouvé sous la gouvernance de Fleur Pellerin, alors ministre déléguée à l’économie numérique, n’a pas résisté aux mutations profondes sur le marché des opérateurs nationaux (arrivée de Free, achat de SFR par Numéricâble, vente annoncée de Bouygues télécom, …).

Il est aussi sérieusement remis en cause avec les changements d’exécutifs municipaux de ce printemps, la disparition programmée des départements et la fusion des régions.

Le débat sans fin sur l’extinction du cuivre et le 100% fibre est relancé régulièrement, comme par exemple dans les Yvelines ou le nouveau président du conseil général, Pierre Bédier ne souhaiterait donc plus « fibrer » toutes les communes rurales du département mais plutôt procéder à un rattrapage des débits ADSL.

Pourtant des alternatives existent, qui permettraient de palier aux inconvénients des technologies les plus plébiscitées.

Le Faisceau Hertzien est une de ces alternatives. En l’intégrant de manière complémentaire aux réseaux existants ou comme solution d’appoint à la fibre optique, le plan Très haut débit pourrait être relancé, notamment dans les zones rurales où se posent les principales difficultés.

Moins coûteux et plus rapide à déployer, le faisceau hertzien offre également toutes les garanties de disponibilité, de sécurité et surtout de débit attendu par les habitants de ces zones rurales dites zones « grises » ou « blanches ».

Sysoco Broadband a  déployé cette technologie dans des contextes ou la pose de fibre optique s’était averrée très complexe à mettre en oeuvre comme par exemple à l’institut national de physique nucléaire